Une petite contribution ?

Documentaire
18
Déc
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

anthrax biographie livre planète metal

ANTHRAX a de tout temps été considéré comme le petit du Big 4, c’est pourtant un groupe ancien, formé avant METALLICA qu’il faillit bien prendre de vitesse si la poisse, entre autres, ne s’en était pas souvent mêlé.

C’est à la rentrée 1983 que le premier line-up durable se met en place autour des guitaristes Scott Ian et Dan Lilker (qui passe rapidement à la basse), le chanteur Neil Turbin, le guitariste Dan Spitz et le batteur Charlie Benante officient sur le premier album du groupe intitulé Fistful of Metal (1984) et lui aussi sorti par Megaforce Records. Mais de nouveaux arrivants vont aider à changer la donne heavy metal tradi et adopter pour longtemps le genre speed / thrash sur Spreading the disease (1985) avec Frank Bello à la basse et Joey Belladonna au chant. Mais c’est surtout Among the living (1987) qui va propulser le groupe au firmament du metal en pouvant compter au passage sur une distribution assurée par le label major Island, un succès maintenu avec State of euphoria (1988) et le plus sombre Persistence of Time.

L’image plein d'humour du groupe ne nuisait pas vraiment à la qualité de ses compositions, au contraire, ANTHRAX a sûrement rafraîchi par ce biais une scène qui tournait en rond au niveau image mais il commet l'irréparable en tentant un rapprochement sacrilège avec le rap que les fans de heavy metal ne pardonnent pas vraiment. La rupture qui suit avec Joey Belladonna sonne le chant du cygne pour le groupe qui même avec l'excellent chanteur John Bush (ex-ARMORED SAINT) ne parviendra jamais à retrouver son niveau d'antan, un manque de chance certain se manifestant aussi régulièrement que de ridicules va-et-vient au sein de son line-up.

Puisque d’ANTHRAX partira le fabuleux S. O. D., la saga s’attaque cette fois au crossover hardcore / thrash avec un certain nombre de choses bizarres dans l’argumentaire déjà minimal, death-y-dément une habitude, dommage, tout autant que certaines légendes de photos…

À suivre ALICE COOPER

63 pages illustrées en couleurs, 9,99 €

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac