Chroniques Blu-Ray
09
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

jess franco érotique aventure bluray prison artus

Genre : femmes en prison

Scénar : trois jeunes femmes, une toxicomane, une prostituée et une meurtrière, sont emmenées vers une forteresse où elles resteront prisonnières : « la citadelle de la mort ». Elles y sont accueillies par un cerbère au féminin en uniforme, âme damnée violente et sadique du gouverneur qui se fait souvent livrer des prisonnières sur lesquelles il exerce des sévices, notamment sexuels, quitte à ce que certaines y perdent la vie au passage. Mais les morts prématurées commencent à être remarquées par le ministère. Sa jolie représentante, Léonie, arrive peut-être bien pour remplacer cette harpie que le directeur s’empresse de charger. Léonie demande à voir les cachots où sont enfermées les récalcitrantes, y trouve une détenue en piteux état et les jours de ce système infâme semblent comptés : Léonie se chargera de le faire voler en éclat, son idéalisme triomphera. En tout cas, c’est beau d’y croire.

Jess Franco tournera neuf films pour / avec le britannique Harry Alan Towers, producteur très sulfureux mais aussi co-scénariste à l’occasion comme ici (sous le nom de Peter Welbeck). Et cette époque sera marquée par des moyens pas trop moyens pour une fois, l’équipe technique comporte des noms mythiques pour les fans de notre cinéma populaire préféré, de Bruno Nicolai à la musique en passant par Bruno Mattei au montage et, pour les acteurs, il y a aussi du beau monde à nommer : Maria Schell, Mercedes McCambridge (remember Johnny Guitare ?!), Luciana Paluzzi, Maria Rohm, Rosalba Neri, Elisa Montés, Valentina Godoy et bien sûr le méconnaissable Herbert Lom ! Côté animaux on rigole moins : une charogne et ses mouches ont bien le droit d'aller à la plage mais on plaint vraiment ce pauvre serpent qui semble bien avoir été réellement blessé et / ou tué lors du tournage…

Pas un des films les plus formidables de Jess Franco mais pas non plus le moins bon, 99 femmes souffre d’absurdité (pour des femmes en prison, elles sont tout de même très bien coiffées et manucurées, nul doute que la visée d'un public masculin bizarrement émoustillé par le WIP y est pour quelque chose) mais est plutôt bien servi au niveau photographie et couleurs, on trouverait presque des touches de giallo dans ses ombres menaçantes allant de pair avec des jeux de domination émaillés de bagarres de femmes réduites à de simple matricules. La froideur bureaucratique nazie n’est pas loin (d’ailleurs la gardienne a sur son bureau un livre sur l'Europe de Hitler) et la blonde, la rousse et la brune, surveillées par une caméra plus sensuelle et délicate qu'obstinément voyeuse, mais aussi par un œil terriblement désabusé, n’auront de cesse de s’y soustraire. Interdit aux moins de 16 ans.

Bonus : montage français (exclusivité BluRay), présentation par Stéphane du Mesnildot (tellement concentré, t’es-tu aperçu qu'il n'y avait que deux pièces sur l'échiquier ?, 21’), diaporama, bande-annonce originale

Infos / commande : https://www.artusfilms.com/jess-franco/99-femmes-378

 

 

 

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

english indie post-punk rock cd
hardcoretrooper tromatized youth troma hardcore hxc
nirvana grunge rock punk live cd