Chroniques DVD
07
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

lenzi guerre action cinéma bis film

Genre : guerre bis

Scénar : « l’histoire vraie d’un commando de l’Abwehr qui a pour mission d’attenter à la vie des trois grands à Casablanca ». Fin 1942, au tournant de la guerre, cinq soldats allemands revêtus de l’uniforme britannique et sans véritable équipement sont parachutés en plein désert et chargés de descendre Churchill, Roosevelt et De Gaulle là pour la fameuse conférence. Mais leur guide sur place meurt malencontreusement et les voilà bons pour se débrouiller seuls. Entre un chef bêtement inflexible et un lieutenant sarcastique, lecteur de Faulkner qui ne croit visiblement plus à la victoire allemande, sans compter les alliés aux fesses, ça promet une chouette randonnée !

Pour être franc, on n’attend pas vraiment grand chose d’un énième film de guerre avec un commando, cette fois-ci réalisé par Signore Lenzi (d'ailleurs celui-ci en refera un, voir La Légion des damnésavec un bon gros casting de « gueules » (Horst Frank !) aux physiques de culturistes (des acteurs lassés par le péplum ?) dont toutes ne jouent pas génialement (euh, hum, Ken Clark au pif ?) dans ce Casablanca nid d’espions un peu long à démarrer et parfois déglingué.

Mais même fauché en matos (l’avion de reconnaissance à la tronche anachronico-louche, le déminage à la clope et on en passe), l’équipe a réussi à trouver quelques chars sympathiques (mais conduits par des bigleux) et des chameaux pour faire la course, et un scorpion y met même du sien et parade à l’écran dans de superbes paysages entre deux (chouettes) tempêtes de sable. Là au milieu le kommando n’est pas très discret pour des agents de l’amiral Canaris, mais font face dignement au conflit idéologique devoir / humanité et à l’horreur de la chaleur et de la soif. Hm ok, surtout de la soif.

Dans la lignée Opération Cross-bow / Quand les aigles attaquent / Les Douze salopards, ce cocktail aventure, guerre et espionnage souffre forcément d’une bonne dose d’invraisemblables et de choses un peu trop faciles mais s’avère comme beaucoup de ses collègues dans la même catégorie (voir par exemple Cinq pour l'enfer ou Deux salopards en enfer) un bon moment de guerre pépère, on n’ y résiste jamais vraiment. Et puis, soyons justes, les « héros » de films côté allemand sont rares dans le genre (à part dans le notable et génial Croix de fer de Sam Peckinpah).

Katastrophe : pas de V. O. dans cette édition pas chère, et les dialogues en anglais et arabe ne sont pas traduits hahah ! Bravo !

1 clique sur les termes signalés en rouge !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

french grindcore grindnoise cd
sludge doom hardcore split CD
sodom german speed thrash metal cd