Une petite contribution ?

Chroniques BD
27
Jan
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

blake mortimer jacobs bd aventure égypte

Ben tiens, après une bonne guerre mondiale 1,

quand on propose à Philip Mortimer de venir se délasser en Égypte afin d'assouvir un peu sa passion pour les vieilles pierres, il ne se fait pas prier ! Seul Nasir qui l’accompagne pressent que le séjour ne va pas être de tout repos. Il pense même être espionné et en alerte le professeur qui n'en croit pas un mot : vacances, archéologie et rien d'autre en vue, malheureux Nasir ! Bien sûr, l'ancien soldat a raison, un mystérieux réseau de trafiquants met les policiers sur les dents en s'intéressant entre autres au commerce illégal des objets anciens et c'est bien sûr - comme ça tombe bien ! - un fabuleux trésor qu'une découverte fait miroiter à Mortimer et ses amis.

Ce que l’on a toujours adoré, c’est qu’à l'instar de celle de certains de ses collègues comme Jacques Martin par exemple, la fiction est systématiquement documentaire chez Jacobs, d'où l'intro pédagogique. Avant d'entrer dans le vif du sujet, l'auteur revient sur les mystères de l'Égypte ancienne, son architecture funéraire monumentale ou encore l'historien mythique Manéthon de Sebennytos, on est assez loin des Cigares du pharaon de vous-savez-qui qui se voulait nettement plus exotique et pas plus. Ici, le suspense s’installe très vite, la trame typée aventure / espionnage est là, les vieilles connaissances avec, sans compter l'action qui mène tambour battant ce premier volume prometteur.

Le dessin est superbe, on n'en dira pas autant, c’est vrai, du langage petit-nègre (ah oui, là même l'expression qualificative est puante) des ouvriers des fouilles mais l'époque (tout début des années 1950 pour la parution journal) n’était pas encore très inclusive et on ne va peut-être pas tout réexpliquer à des générations qui oublient souvent que tout naît dans un contexte historique, politique et social, contestable ou pas c'est selon, et qu’une relecture directement accusatoire des œuvres sans en prendre compte fait souvent montre de n’y avoir rien compris.

56 pages en couleurs
ISBN : 2724258177

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur Blake et Mortimer.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

thrashcore thrash metal slovénie démo cd
narbonne restaurant pizzeria aude
clint eastwood film thriller dvd misty