Une petite contribution ?

Documentaire
02
Déc
2008

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

J’ai toujours un problème avec l’école de la république et sa façon si culottée d’apprendre d’hénaurmes conneries aux gosses comme par exemple que Napoléon était un héros, Charlemagne était cool (merci pour l’école, enfoiré !) et Marat une icône de la Révolution Française. Si quelque part ce que l’on nous dit n’est pas faux, avec l’âge (putain, 30 ans !) on apprend aussi que tout n’est pas aussi simple que dans les articles des (mauvais) manuels d’histoire-géo de France. 

Vous rappelez-vous de l’assassinat de Marat dans sa baignoire (immortalisé par David, merci le lèche-cul) par la très méchante et royaliste Charlotte Corday  ? Voici la thèse du bouquin de Jacqueline Dauxois : contrairement à ce qui se dit souvent dans les salles de classe, nous avons affaire à une vraie Jeanne d’Arc (encore un personnage à peine trouble...) avec Charlotte Corday. N’épargnant aucun détail pour la rendre héroïque, l’auteure fait de cette biographie sûrement romancée un hommage appuyé à l’assassine (ça se dit ça ?) et balance comme en quarante sur le dos de Marat, porc infâme et pustuleux. Mais du coup on revient au problème évoqué dans mon intro : la subjectivité malgré un très important travail de recherche... 

Pour moi, qui ai forcément raison - t’as vu le mot "démocratie" dans les mots-clés ? - le type Marat est un dégueulasse à la Goebbels (moche, handicapé, frustré) qui allume les feux de la haine au sein de son propre pays pour un prestige personnel. La môme Charlotte, qui en fait s’appelle Marie, ça en dit long sur les leçons apprises, est une pure démocrate républicaine loin de la pom-pom girl de Louis XVI comme c’est souvent suggéré. Faites le tri, bordel, dans ce que l’on vous dit, la vérité est ailleurs, mais en vous. Cherchez au milieu. 

271 pages ISBN : 2226034935 

© GED Ω - 02/12 2008

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac