Une petite contribution ?

Documentaire
30
Avr
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

ennemis publics policier histoire france livre

Patrick Caujolle, ancien policier du S. R. P. J., est bien placé pour causer crime, la préface est aussi signée par un homme du métier, Claude Cancès, ancien directeur du fameux 36.

Vingt-deux aventures, des vies toujours doublées de traques policières, nous sont ici contées avec rigueur et authenticité, pas de romance au programme : des faits et une étude de types très différents au sein d’un Milieu qui inspire à l’auteur une belle écriture où transparaît heavy-demment le jargon flic mais aussi des sentiments divers par rapports à ces « cas » que l’Histoire nous a laissés, parfois revêtus de mythes très loin de la réalité.

Cartouche, plutôt injustement idéalisé par le cinéma 1, Le Gang des Lyonnais et ses accointances ambiguës avec la politique, le voleur d’œuvres d’art de la plus haute extraction Ludinghausen, l’anarchiste Jules Bonnot et sa « bande en automobile », Mandrin, faux-monnayeur, contrebandier et lui aussi plutôt bien servi par la légende, les épouvantables néo-« chauffeurs » d’Octave-Louis David qui provoqueront la naissance des Brigades du Tigre Clémenceau convaincu que les méthodes d’action doivent évoluer, Pierre Coignard qui fait de la mystification et de l’opportunisme politique un art de vivre avant que Vidocq ne sévisse, Alexandre Jacob, anarchiste et gentleman cambrioleur, éternel révolté entre Lupin et Papillon, Thierry Paulin le massacreur de vieilles dames qu’un virus viendra guillotiner (la Nature fait parfois bien les choses), l’insaisissable mégalomane Mesrine, Albert, le biterrois assoiffé de vengeance, Landru le fiancé fatal, Jean Pomarèdes, bandit viticulteur de l’Hérault, Joseph Vacher que Michel Galabru interprètera en 1976 avec son immense talent 2, Jud qui inspirera Judax (?) et surtout Fantômas, Emile Buisson l’impitoyable braqueur « sauté » par un jeune Borniche et que l’on verra toujours avec le visage de Jean-Louis Trintignant, Christian David, un autre braqueur plus connu sous le nom plus saugrenu de « beau Serge », barbouze du S. A. C., porte-flingue de « Mémé » Guérini à Marseille puis de Ricord en Amérique du Sud, le kidnappeur assassin Eugene Weidmann, dernier exécuté en présence d’un public death-y-dément sans retenue, le sinistre docteur Petiot et son terrible pouvoir de transformer zone libre en au-delà, le bandit d’extrême-droite Albert Spaggiari, « Pierrot » Loutrel le pas-si-fou qui sautille de la rue au luxe via l’infâme Carlingue pour ensuite jouer comme beaucoup le résistant de la vingt-cinquième heure avant de réintégrer un Milieu auquel il fait faire un peu trop de soucis, Ange Luccarotti, bandit obstiné jusqu’à l’âge du déambulateur !!

Quelle passionnante galerie, on recommande !

288 pages parfois illustrées, 20,50 €

ISBN : 9782917875438

1 voir Cartouche de Philippe de Broca (avec Jean-Paul Belmondo, Claudia Cardinale, Jess Hahn, Marcel Dalio, Jean Rochefort, Philippe Lemaire, Noël Roquevert, Odile Versois…) 1962

2 voir Le Juge et l'assassin de Bertrand Tavernier (avec Philippe Noiret, Michel Galabru…) 1976

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

girlschool alcatrazz hard heavy metal concert
venom english black metal nwobhm cd
aldrich marvin bronson savalas guerre film
french néofolk CD viking music