Une petite contribution ?

Chroniques romans
04
Mai
2012

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Suzie et Bernadette sont tondues à la Libération pour avoir couché avec des soldats allemands.

Leur frère Guillaume est déserteur et mort de peur à l'idée que l'on vienne le chercher pour le peloton d'exécution. Clément le baraqué a honte de ses frères et soeurs à en crever ; en tout cas c'est ce qu'il dit... Ils s'enfermeront tous dans une maison qui leur appartient sous sa garde et celle d'un fusil qu'il a particulièrement bien en main... La cohabitation au fil des jours, des mois, des années même, laisse apparaître des fissures dans l'édifice déjà passablement fragile de cette famille unie par l'infamie. Se montant les uns contre les autres, perversions sadiques, violences, tortures physiques et psychiques, viol, inceste ou cannibalisme font tour à tour leur apparition pour atteindre l'intensité finale: l'horreur maximale.

Ecrit avec un stylo trempé dans le sang, avec un regard neutre mais voyeur, fourmillant de détails, ce texte est aux limites de l'insoutenable la plupart du temps. Et si on m'avait dit qu'un jour je serai presque choqué en lisant un livre j'aurais ri au nez de ce "on" !! Brutal, sombrissime, écoeurant ? En tout cas ça sent souvent l'histoire vraie, une vraie réussite de réalisme cru. A ne pas mettre entre toutes les mains (enfin s'il vous en reste). 

 

135 pages, 10€

ISBN: 978-2843440467

 

Pour aller plus loin, on peut aussi lire La Crève de Frederic Dard (Fleuve noir - 1989)

 

© GED Ω - 04/05 2012

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac