Chroniques romans
07
Déc
2022

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

bulteau roman policier histoire anarchisme livre

Le 21 janvier 1905, la dépouille de Louise Michel arrive en gare de Paris : fin d'une époque.

Pourtant, des milliers de personnes sont rassemblées pour lui rendre un hommage (discret, car la police veille au grain, sur ordre les drapeaux rouges sont restés remisés au placard) et des vocations sont nées suite à l’exemple de « la louve ». Jeanne Desroselles, fille d’une riche famille bourgeoise en rupture de ban, est dans la foule. Mais son cursus s'arrêtera net dans la même journée. Un peu plus d'un an plus tard, sa cousine Lucie part à sa recherche en refaisant quasiment le même parcours non sans éveiller l’animosité de la famille de Jeanne chez qui elle vit. Le traumatisme dû à sa disparition mais aussi sa conduite scandaleuse aux yeux de gens bien-comme-il-faut ont laissé des traces douloureuses. Lucie fraie avec le mouvement ouvrier en ébullition quand Clémenceau, ancien homme de gauche désormais à la solde de ses propres intérêts, fait tirer sur les grévistes. Elle découvre bientôt que sa cousine était à deux doigts de se faire interner quand ses intérêts pour « le caniveau » avait inspiré une crainte de folie chez elle, et bien d’autres choses glissées sous le tapis. Les investigations de Lucie vont bientôt croiser les destinées de Sorgue, récente pasionaria de la lutte des ouvrières des caves de Roquefort, et de son secrétaire et garde du corps, Leroy.

Le Grand Soir, deuxième roman de Gwenaël Bulteau (La République des faibles est sorti début 2021 chez le même éditeur 1), revient sur une époque (Belle, vraiment ?) où les ouvriers mènent un combat acharné pour une journée de huit heures et des conditions dignes quand pendant le même temps le patronat et les tenants du pouvoir s’engraissent sans jamais avoir un regard pour une population abandonnée pour une grande partie à une pauvreté intolérable. La position de la femme y est particulièrement injuste, même dans les hautes sphères où elle peut être ramenée à l’état d’objet incubateur (« à votre âge, la virginité est le bien le plus précieux. c'est votre petit capital. »), où une femme habillée « comme un homme » est encore qualifiée d’« invertie » et si elle prétend en plus pratiquer la médecine réservée aux hommes, c’est forcément louche. « Le Grand Soir aura lieu quand les femmes seront libres » mais vu l'état actuel des choses, on ne sait pas si on sera toujours vivant quand ce sera le cas car il y aura encore, comme dans ces pages, une quantité infinie de traîtres et de matraqueurs sur le chemin de cette juste aspiration quand on veut bien l’entendre. Car à toutes les époques, « dès qu'on parlait de sécurité, les bulletins tombaient dans les urnes par poignées ».

Un roman très documenté, parlant et inspirant, que l’on recommande aux amateurs d’histoire et de romans policiers.

368 pages, 20,90 €
ISBN : 9782358879132

1 on ADORE le fait que tous les maillons de la fabrication du livre soient mentionnés par La Manufacture de Livres, c'est juste beau !!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

highlander lambert connery mulcahy dvd film
Pursued by nothingness
grangier gélin ventura moreau audiard film
james bond 007 aventure espionnage