Chroniques concerts
20
Aoû
2010

Dans le village typiquement gaulois des Salces, sur la place du magnifique village se dresse et bronze (quelle chaleur) la scène qui réunira les trois groupes. 

 

Commencer par MAURESCA c’est évidemment allumer un feu qu’il est difficile d’éteindre, le ragga occitan des montpelliérains avoine et à grands coups de refrains accrocheurs voilà le groupe qui se met tranquillement le public en poche, et ça gigote dans tous les sens, grand bien fasse aux jeunes sportifs locaux et que les vieux du coin, dixit l’impayable Fred, aillent « se faire une tisane ». Le message est sans compromis, les MAURESCA gueulent avec le sourire mais n’en oublient pas de dépasser le stade du groupe gentil mais vide de sens et c’est pourquoi votre non-serviteur, adepte de violence musicale, ne peut qu’adhérer à l’attitude de ces gars. Puissants ! 

 

Les GOULAMAS sont attendus de pied ferme par un public qui se déplace de loin (adiu les brigadistes) pour subir les assauts sonores de la bande et personne ne sera déçu. Il faut dire que GK gagne en efficacité en particulier Jean-Luc et son bouzouki, le groupe se lâche et envoie l’habituelle volée de bois vert qui a la (fâcheuse ce soir) tendance à échauffer les fans qui se fritent un peu bêtement. Après un clair rappel au calme, GK achève son set et laisse la place après avoir mis tout le monde d’accord, même les fossiles jonchant bancs et trottoirs dont je fais partie, fût-ce derrière un stand. 

 

Peu me chaut de finir sur ARTHIS, jeune groupe de rock / pop un peu light, à mi chemin entre NOIR DESIR (encore et toujours) et Mano Solo, il est tard, paré pour un décollage immédiat et repos pour les oreilles vrillées par des Salces exceptionnellement hi-fi.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !