Une petite contribution ?

Chroniques DVD
05
Déc
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : le chat et la souris, encore

Scénar : la tuile… Alors qu’il est à deux doigts de prendre sa retraite, Jack Mabry, fonctionnaire de l’administration pénitentiaire, doit gérer un dernier dossier, celui de Gerald « Stone » Creeson, en taule pour le meurtre de ses grands-parents. Mabry doit savoir s’il s’est réhabilité mais le machiavélique « Stone » lui envoie dans les pattes sa très belle compagne pour le troubler, ce qui ne manque pas de fonctionner, même avec cet homme marié depuis des siècles.

Un quatuor de grands malades (deux couples de ravagés du bulbe) se livrent dans une ambiance hyper-tendue à un duel qui oppose systématiquement religion et tentation de la beauté du Diable. Droit est le chemin vers la déchéance. Edward Norton, éternel ado, joue un type grossier et hyper-actif (qui plus est affublé d'un horrible doublage angineux) tandis que De Niro interprète avec un talent fou un pépère bigot et déchiré entre boulot, convictions et appétit de chair, il est death-y-dément un acteur trop fort pour nous, d'une profondeur insondable, allant chercher dans les tréfonds de l'humanité des tics de langage vocal mais aussi corporel criants de vérité.  Milla Jovovitch est belle comme un cœur (hm z'avez déjà vu un cœur sérieusement ?!) dans la peau d’une fille totalement barge et destroy, sulfureuse à bloc voire correctement nympho.

Les jeux de manipulation sont multiples, les faux-semblants, les simulations et les mensonges pullulent, le film en devient parfois cryptique, toujours étrange et noir. Malheureusement, le tout perd du rythme au fur et à mesure, sans oublier que les versets de la Bible endorment systématiquement les hérétiques devant leur écran, et ni le scénar particulièrement nébuleux, ni le score musical lugubre et obsédant n'arrangeront quoi que ce soit à l'affaire. Hmpf.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac