Une petite contribution ?

Chroniques DVD
01
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : et si Corman et Romero rencontraient les ZAZ ?

Scénar : d’habitude menée par des animaux féroces et sanguinaires 1, cette attaque-ci est imputable à des…tomates (!!) féroces et sanguinaires. Devant le carnage en cours, le président des États-Unis charge Mason Dixon d’enquêter, il hérite pour ce faire d’une véritable équipe de bras cassés, sans parler de l’intervention dans ce boxon d’une journaliste particulièrement acharnée. En attendant, il est recommandé à tous les humanoïdes d’éviter le ketchup s’ils tiennent à éviter de sérieux problèmes de survie.

L'Attaque des tomates tueuses, c’est l’œuvre culte par excellence. Farci de multiples clins d’œil aux classiques - ou pas, le Bis a une place énorme dans cet hommage-parodie - du cinéma horrifico-fantastico-SF (en vrac Les Oiseaux mais aussi Mort aux trousses d’Hitchcock, Les Dents de la merLa Nuit des morts vivants et son annonce radio, les ZAZ et leurs cascades de gags dingos…), le film est un pur délire de parodie systématique qui collectionne les scènes délirantes entre Pythons et cartoons (la course de voitures en panne est grandiose, autant que les réunions dans le plus petit bureau du monde), les acteurs loufoques et des jeux de mots qui ne le sont pas moins, avec comme religion le comique de répétition et l’absurde (les scènes de comédie musicale ou les pubs défilantes ici et là, c’est magique) le tout rythmé par une musique cool mais aussi barge que le reste.

En bon film du genre fauché, on remarque tout de même très vite des effets spéciaux tout pourris (on voit quand même les roulettes sous les tomates sérieux !) dont une cascade d’hélico improbable (normal, elle n’était pas du tout prévue à l’origine !), mais L'Attaque des tomates tueuses, c’est si fou que parfois trop, au risque de lasser parfois. Mais on rigole tout de même beaucoup notez bien ! Et surtout parce que l’équipe en profite pour se livrer à un sérieux foutage de gueule des journalistes et des publicitaires, du Sénat et de la Présidence. Peu importe alors si le scénario s’avère bien sûr invraisemblable ou parfois même nébuleux, l’important c’est les « shakespearian tomatoes » et leur cri fabuleux pas vrai ?!

1 voir ce tag, y a de quoi lire ! ==> https://www.nawakulture.fr/index.php/component/tags/tag/335-animaux-site.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac