Tu payes ton coup ?

Revues - Presse
11
Mar
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Comment ne pas être d'accord avec l'éditorial quand, au hasard d'un passage au kiosque 

où nous n'achetons plus grand chose because finances dans le rouge foncé, nous apercevons le sommaire proposé par la plupart des revues, spécialisées, cinéma ou pas ?

Les éditeurs de cette petite nouvelle ont décidé de remédier à cela en proposant des entretiens avec des artistes plus rares que d'habitude, le tout mis en images entre autres par le death-y-dément omniprésent Ben Hito dont la patte est repérable à des kilomètres, tout comme elle l'est par exemple dans les pages de Rock critic 1.

Si une interview de Godfrey Reggio ne manque pas d'intérêt, celle de Marc Caro dévoile une facette méconnue de l'artiste en abordant son attrait et sa pratique de la musique, et nous ne manquerons sûrement pas de jeter une oreille aux choses inconnues de nos services de la longue playlist qu'il propose en début d'entretien.

Ajoutons que cette revue est gratuite, dommage tout de même qu'on n'y trouve pas de contact direct pour se la procurer. Pour info, nous l'avons dénichée au comptoir de l'atelier galerie La Jetée à Montpellier (80 rue du faubourg Figuerolles). Il est aussi possible de le lire en ligne là : https://issuu.com/klassaffair/docs/action__1_21ef6cefe76606

20 pages en couleurs

1 voir, tant qu'à y être Rock Critic N°1, Rock Critic N°2 et Rock Critic N°3.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.