Chroniques concerts
22
Déc
2013

L’esprit de contradiction ne s’explique pas, il n’est même pas feint pour faire comme si, un Bercy entier plein comme un œuf jouit de la prestation d’un groupe génial et toi, tu ne trouves rien de mieux que de te faire chier devant tant d’approximations vocales. Comment peut-on, après tant de jouissances auditives sur album, passer sous silence la quasi-impotence du vocaliste ? Quand tout roule sur le sombre velours butlero-iommisant, peut-on pardonner le caquetage inepte d’une ex-star de la réalité visiblement sous l’emprise de son "dieu" qui se permettrait de plus de nous...bénir toutes les dix minutes ?! 

 

 

Seules comptent finalement les tronches amies qui forment une splendide et hirsute (Ouais bon Michel, ok, ouais mais non quoi) congrégation avec ses Phil GuillouOlivier du TEMPLE de BAAL et sa douce (Comment ça « Bled-à-vieux » ?!), Michel des SEVEN GATES donc mais aussi ceux croisés à l’arrache totale comme le Gorg de HÜRLEMENT / PURULENT EXCRETOR (Aaargh !), Agrien de SODOMY TORTURE (Comment ne pas citer ce groupe hein ?), Zib et Chris de INTROVERTED VIOLENCE ou ceux loupés par cause d’agenda chaotique comme Marc du Rock Knights Festival. 

 

C’est ça ouais, en fait, un concert, ça sert à revoir les potes de tout le pays, on va dire ça pour se consoler des 200 euros claqués pour tout et le reste.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac