Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
17
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

L’aigle SAXON une fois dans les airs ne semble plus vouloir toucher terre,

les singles marchent bien (le dernier et excellent And the bands played on, inspiré par la participation de SAXON aux premiers Monsters of Rock à Donington et annonçant la sortie de Denim and leather, s’est placé douzième dans les charts anglais), les albums s’enchaînent à une vitesse dingue (celui-ci est tout de même le quatrième en deux ans !) et franchement on aura du mal à leur trouver des points faibles : de l’hymne Princess of the night au morceau-titre, on a encore droit ici à deux faces bourrées de hard’n’heavy solide et aux refrains inoubliables que les secoueurs de cheveux vont s’empresser de hurler en chœur lors des tournées qui s’ensuivent, c’est même l’heure de tabasser le fer tant qu’il est chaud, on est plus à ça près, le prochain album sera enregistré en concert pour montrer que le groupe est avant tout une machine de guerre, avec ou sans les grosses motos qui figurent au verso de ce vinyle fabuleux, énième album de chevet d’une formation que l’on finirait par croire indestructible.

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac