Chroniques BD
04
Déc
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N° 134]

« Alors je me suis dit qu’on en avait rien à foutre de comment finissent les histoires. C’est comment elles commencent qui nous importe ». Rédacteur en chef de la revue marseillaise Aaarg ! dont on a déjà parlé dans ces pages (tape Aaarg dans le machin de recherche, tous les numéros ont été évoqués ici), Pierrick Starsky se voit obligé, quand un auteur se désiste au dernier moment, de remplacer une bande dessinée au sommaire. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est donc un de ses propres récits, qu’il garde dans un coin de la tête depuis un moment, qu’il propose au dessinateur Rica, ainsi naît Un pays quelque part, le premier chapitre de ces sombres Chroniques. Le travail du duo est si complémentaire que les récits suivants, qui se recoupent quelquefois, sont créés avec ce même résultat d’évidence : quelle réussite dans la noirceur et la violence des climats des nouvelles qui sont superbement mis en images par le dessin en noir et blanc puissant de Rica, puis par les couleurs de Tocco, choisies par celui-ci après mûre réflexion ! Les récits se déroulent dans un endroit que l’on situerait dans le Nord où les vies brisées, la misère sociale ambiante et une météo maritimo-grisâtre ne sont pas là pour remonter le moral vacillant des habitants de l’estuaire. Pour certains « royaume de la crasse, des rats et des faits divers dégueulasses », on y trouve pourtant une force humaine prête à être libérée face à une destin qui ne fait pas de cadeau et qui mérite bien de temps en temps que quelqu’un lui fasse un pied de nez, voire pire. 

86 pages en couleurs, 17,50 €

ISBN : 9782370310392

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

scorpions thorogood concert reportage
groove metal grindcore usa cd
washington dead cats punk rock français cd
red beans hard blues pip tornado concert