Chroniques DVD
12
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre: la part sombre du western

ScénarWilliam Munney est un ancien hors-la-loi de la pire espèce. C'est en rencontrant sa femme qu'il trouve le droit chemin. A la mort de celle-ci il se retrouve avec ses deux enfants à élever des animaux dans une petite ferme. Mais le jour où un jeune chien fou vient lui proposer de toucher une prime substantielle pour descendre deux hommes coupables d'un horrible crime, il remonte en selle, non sans mal, et pour compléter l'équipe passe chercher son ancien acolyte Ned. Les trois vont voir se dresser en face d'eux Little Bob, un sheriff à la justice expéditive...

A l'époque de la sortie d'Impitoyable, les cowboys n'ont plus trop la cote au cinéma (Danse avec les loups est une des rares cartouches crédibles tirées en cette décennie). Et quand le Clint puise dans le vivier des plus sombres sagas pour habiller un western typiquement US, c'est pour proposer un des meilleurs de ce genre, point. Le trio Eastwood / Hackman / Freeman mais aussi Richard Harris et les petits rôles sont vraiment époustouflants et le jeux de miroirs bien / mal, les conflits intérieurs dans l'âme de chacun, magnifient le scénario. En effet le "héros" n'est-il pas un (ancien) tueur effroyable ("J'ai à peu près tué tout ce qui rampe ou marche à un moment ou à un autre") ? Le sheriff n'est-il pas un enfoiré de première et un sadique ? Au contact du vice, le mari ne se précipite-t-il pas au bordel ? Le journaliste ne ment-il pas pour vendre du papier ? Le scénario est simple mais donne pourtant l'occasion d'ouvrir des perspectives de débat. Dans cette noirceur générale voulue, même la partition intimiste de l'inamovible Lennie Niehaus reste dans des tons sombres. Mais c'est la violence, qui éclate telle une série de violents orages, qui amène de l'oxygène et fait digérer le constat assez triste de l'humain dans toute sa complexité. Un grand, Grand film célébré d'ailleurs par une pluie d'Oscars et autres objets moches, un peu dans la lignée de Pale rider, un autre sublime film de Clint.

Dans la version collector, on peut également trouver un doc tourné pour les dix ans du film, un making-of, un reportage sur Eastwood, un vieux Maverick pour les archéologues de l'écran et surtout le doc Eastwood par Eastwood, une heure passionnante pour les amateurs.

© GED Ω - 27/04 2012

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

compilation doom death black metal cd
machetazo grindcore death metal espagne vinyle
disgorge usa brutal death metal cd