Une petite contribution ?

Chroniques romans
11
Jui
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Idir joue le rôle rare d'un ex-tôlard qui devient détective privé pour le compte,

la plupart du temps, de rupins aux histoires louches. En l'occurrence ce sont deux affaires dont hérite cette fois Idir, la disparition mystérieuse d'un jeune homme en même temps que le vol d'une voiture qui vaut une fortune. Farfouiller dans le milieu interlope n'est pas sans danger dans ce Paris discret, friqué et sulfureux...

La couverture pourrait bien être celle d'un film de Jacques Tourneur ou du genre dans les Fifties et pourtant ces personnages toujours torturés et crédibles racontent des histoires qui préfigurent le « noir » du futur, des gens plutôt que des poncifs, des vies brisées plutôt que des gimmicks surannés, un langage cru loin de l'argot des polars de Papa,, le street-polar dans ce qu'il a de plus incisif. Et poignant. On félicite Jérémie Guez pour la troisième fois * pour un roman qui devrait tenter les amateurs, sans parler des cinéastes en manque de scénars valables !

* Voir Paris la nuit de Jérémie Guez (Editions La Tengo - 2011) et Balancé dans les cordes de Jérémie Guez (La Tengo Editions - 2012)

 

222 pages, 15€

ISBN: 9782354610517

 

© GED Ω - 11/06 2014

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac