Chroniques CD
26
Avr
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Un droit obus pour célébrer le centenaire comme il se doit ?

Car si les montpelliérains de VERDUN nous avaient asséné une jolie giflasse il y a quatre ans avec le EP précédent (voir VERDUN [Fra] The Cosmic escape of Admiral Masuka (Head Recs) 2012), ils enfoncent nettement le clou avec un très massif premier album de cinq titres pour une longueur avoisinant l'heure de sludge / doom / hardcore. Le groupe s’est diversifié mélodiquement sans perdre en intensité, propose de looongues plages où le rêve n’a que peu de place, ici on tutoie le désespoir, la solitude et le néant, on subit la houle d’un chant multiple (plusieurs voix, plusieurs tons, plusieurs âmes dans un creuset de torture mentale) et la bastonnade instrumentale d’une formation sans cesse solidifiée par la pratique de la route et de la scène, le fait de se dire qu’on s’est toujours débrouillé pour les louper à chaque fois est un crève-cœur si VERDUN s’apparente un tant soit peu au léviathan sonique que l’on imagine dans notre petite tronche déglinguée. Avec un son pareil il y a déjà de toute façon de quoi défoncer les enceintes et souffler le palier des nazes d’à côté, Tad Doyle 1 a mis son grain de sel dans le mix / mastering, et quand on s’amuse à écouter ça très fort, on comprend mieux pourquoi Ged a utilisé le mot « massif » dans la deuxième phrase de cet article. Dernier point, David Sadok a donc une voix à la hauteur du monstre, mais il écrit aussi de chouettes textes lapidaires et, tant qu’à y être, se fend aussi des illustrations - impressionnantes, en 12’’, ça doit péter les yeux - de cet album délicatement enveloppé dans un sehr schön digipak. Masuka is gone, mais on espère qu’he’ll be back soon, Jupiter c’est très surfait de toute façon. La version double LP s’annonce dantesque, guettez donc sa sortie !

https://verdun.bandcamp.com/ 

1 tiens les curieux, allez voir (écouter !) ça : BROTHERS OF THE SONIC CLOTH [Usa] S/t (Neurot Recordings) 2015 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

kronos death metal france cd
asphyx death metal hollande cd
death metal irlande cd
carpenter fantastique horreur alice cooper film