Une petite contribution ?

Chroniques cassettes
22
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Blackout était déjà un joli petit réservoir à tubes de SCORPIONS,

Love at first sting réitère avec la terrible doublette Bad boys running wild / Rock you like a hurricane (on ne se fera jamais à ces titres mais bon c’est comme ça, sex, drugs and rock’n’roll qu’y disaient !), I’m leaving you, le conquérant Coming home, Big city nights et le speed It’s the same thrill ne sont pas mal non plus dans le genre hard rock mélodique qui déménage comme les Bretons et on a toujours craqué, not’ côté P4 sûrement, sur le très martial Crossfire qui nous reste toujours dans la tronche des décades après la première écoute.

As soon as the good times roll se traîne quand même un peu mais dans le rayon lent on a plus beau, peut-être une des dix plus belles ballades de l’univers qui passe encore sans arrêt sur les radio fainéantes : Still loving you, qui fit un gigantesque carton (mérité), qu’on a bien trop souvent écouté mais qui reste intouchable. Finir un album là-dessus, c’est déclencher à distance les câlins, pour ne pas dire la fabrique à bébés comme le suggère (toujours très subtilement) une énième pochette explicite.

Ces allemands sont trop forts.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac