Chroniques vinyles
06
Nov
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Comment, après avoir adoré la bande originale d’Iron Sky

dans sa version « normale » (voir LAIBACH [Slo] Iron Sky - The original film soundtrack (Mute Recs) 2012), passer à côté de ce director’s cut qui double quasiment le temps d’écoute et livre de plus des morceaux plus anciens réenregistrés pour l’occase ? Déjà l’objet est absolument magnifique : une double 33-tours avec pochette ouvrante dans lequel on a glissé les deux CDs pour ceux qui font semblant d’écouter des vyniles et remplissent les étagères pour se la péter aux yeux des ânes. Ensuite c’est tout de même quatre-vingt-dix minutes d’industriel spatio-martial qui s’emparent des enceintes et rappellent aux voisins qui sont les patrons sonores du pâté de maison, un vrai régal qui saute du délire wagnérien au passage japonisant et l’hell-ektro hip-hop sans oublier les chœurs aux sonorités typiquement soviétiques et des clins d’œil malins à d’autres célèbres bandes originales de SF, par exemple Star wars, tu as raison mon lapin. Et tout ça en parvenant à rester dansant, et même émouvant, pas fou ça ?! Notons qu’on se retrouve avec une bande originale bien plus ambitieuse intellectuellement que le film mais le contraste est plutôt amusant. Mesdames et messieurs, Der Führer’s last waltz, prochainement sur vos platines. 

 

http://www.laibach.org/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

indie pop rock israël psychédélique cd
grave digger heavy speed metal live cd
aggressive agricultor thrash punk hardcore rural vinyle
brutal death metal grincore holland vinyle
anthrax biographie livre planète metal