Chroniques DVD
09
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

james bond 007 aventure espionnage

Genre : Bond unique


Scénar : Teresa « Tracy » di Vicenzo abandonne ses chaussures sur la plage comme une Cendrillon à paillettes et s’apprête à quitter ce monde, c’est sans compter sur 007 qui la sauve in extremis. Le père de Tracy, un ponte du crime, lui offre (pour la protéger) sa fille en mariage. Une telle union assurerait aussi à Bond des informations précieuses sur le S. P. E. C .T. R. E., sérieux concurrent de son futur beau-père. Sauf que M lui retire l’affaire, d’où sa démission que Money Penny transforme subrepticement en demande de congés. Bond les passera à enquêter sur l'affreux Blofeld qui cherche à s’anoblir par la généalogie et, sous couvert d'humanisme, prépare encore un moyen de s’emparer de la planète tout en tuant ses habitants, classique…


Premier de la série sans Sean Connery, premier et dernier aussi pour l'australien George Lazenby, Au service secret de sa majesté démarre sur les chapeaux de roues mais ce n’est pas la première fois qu’on fait la course avec Bond, dans Goldfinger déjà le jeu en valait la chandelle. Mais là c’est la déesse Diana Rigg (l’incomparable Emma Peel de Chapeau melon et bottes de cuir), partie qui plus est pour mettre fin à ses jours. Rien qu’à imaginer ce tragique gâchis de la perte subite d’une des plus belles femmes du monde, il inspirerait presque des larmes. De quoi donner envie de botter le train de 007, un amoureux pas super fidèle puisqu’au hasard de cette sixième aventure on ne trouve sur la route que des femmes magnifiques et très accueillantes. Louis Amstrong et le romantisme ne sonnent death-y-dément pas normal dans l’univers où le jeune marié ne renonce pas pour autant à la « lecture » d'un Playboy.


Toujours de superbes paysages à prévoir (cette fois les Alpes) ils occasionnent de plus pas mal de péripéties, y a du sport ! Courses de bagnoles sur neige et glace, poursuites à skis, chutes supervertigineuses, scènes d’avalanches impressionnantes, et même du bobsleigh ! Et forcément un petit lot de scènes surréalistes à tourner comme la baston dans l’entrepôt de cloches, merci les acouphènes ! Telly Savalas (La Bataille des Ardennes, Les Douze salopards…) est un excellent Blofeld comme prévu, ainsi d’ailleurs que Gabriele Ferzetti (Il était une fois dans l'Ouest, Portier de nuit, L'Emmurée vivante…) dans le rôle de Draco.


Le générique sombre est génial avec sa basse qui tue, et tout est réuni pour faire de Au service secret de sa majesté un des tout meilleurs Bond, sûrement la seule et unique fois on suppose que Bond dira « je t’aime » et « veux-tu m’épouser ? ». L’épisode est musclé et désenchantée, avec un 007 en chemise à jabot (ou en kilt), c’est juste dommage d’apercevoir ces scènes de corrida pourrie, par contre plus chouette est la séquence clin d’œil avec les objets qui rappellent les précédents épisodes.

https://www.youtube.com/watch?v=FYnEu70okLQ

 

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

hugh laurie uk jazz blues
lemmy caution eddie constantine dvd film
théâtre marionnette mécanique fluides cessenon
aldrich marvin palance guerre film dvd