Une petite contribution ?

Chroniques DVD
20
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : thriller 

Scénar : Pendant que Thomas Levy use ses pompes à la gloire imbécile du sport, une étonnante rencontre automobile a lieu : un ancien nazi en Merco et un vieux juif aux nerfs fragiles unissent leur funeste destinée dans le feu sans cesse attisé de la haine, en plein Yom Kippour qui plus est, y a plus d'respect ma pauv'dame. Le frère de Levy, agent de la "Division", organisation secrète américaine qui opère au milieu du FBI et de la CIA, est quant à lui dans la ligne de mire du frère du nazi mort, le sinistre « docteur » Szell. Sinon, à Paris pendant ce temps, on manifeste pour rien et les ordures s'entassent sur les trottoirs : vive la France vue par les amères loques.

Adapté par William Goldman, l’auteur du roman lui-même, voici un très bon film à suspense boosté par la musique entêtante et sombre de Michael Small, et avec un sérieux casting de gueules : un Dustin Hoffman légèrement ahuri, un Laurence Olivier toujours incroyable de justesse, (terriblement effrayant, il empochera un Golden Globe pour ce formidable second rôle et passera ensuite du nazi à Wiesenthal de manière impériale dans Ces Garçons qui venaient du Brésil, Roy Scheider fidèle à lui-même, l’affreux William Devane comme toujours accompagnée de sa tête des plus sournoise, notez même une apparition de Jacques Marin affublé d'une splendide moumoute. Heureusement Marthe Keller, très belle, apporte un peu de soleil dans cette galerie un tantinet menaçante.

Le public du milieu des années 70 est death-y-dément toujours friand du délire autour de Mengele, on pense par exemple au Dossier ODESSA de Ronald Neame et les autres films de nazis qui sortent comme des champignons, peut-être un peu à cause de Ladislas Farago et son 4e Reich et les innombrables théories autour de la survie d’anciens nazis sur les frontières de mystérieux pays sud-américains. Marathon man tire facilement son épingle du jeu grâce à un terrain d’action à la limite de l'horreur et un cocktail musique-ambiance-cris efficace.

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

demoncy usa black metal cd usbm