Chroniques DVD
04
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

james bond 007 aventure espionnage

Genre : 007 top classe

Scénar : Le temps de foutre en l'air une usine de drogue au Mexique et voilà que Bond est à Miami où le rejoint Felix Leiter (qui n'est déjà plus Jack Lord) qui met fin à ses « vacances ». On s'intéresse cette fois à Auric Goldfinger, très occupé à tricher aux cartes à l'aide d'une blonde divine qui ne tarde pas, forcément, à succomber au charme anglais, celui qui n'écoute les BEATLES qu'avec des boules Quiès. La belle Jill apprendra rapidement et tristement que le silence est d'or, surtout dans la Mort. Et Bond en est très fâché, gare à toi Goldfinger !

Tout d'abord cette musique de générique géniale coupée au milieu par l'intro où l'on passe de la tenue d'homme-grenouille au smoking en deux secondes = la classe et puis thanks surtout to Shirley Bassey, cette voix et ces images en or, c'est le panard : « It's the kiss of Death from Mista Goldfingaaaa » !

Goldfinger est un classique du film d'action avec des séquences d'anthologie : la course-poursuite en voiture dans l'usine avec son festival de gadgets et sûrement le casse le plus pharaonique de l'histoire du cinoche : attaquer Fort Knox ! Voilà l'idée de Goldfinger, rien que ça ! Comme d'hab' Bond l'invincible en fait des tonnes pour donner un des meilleurs titres de la série avec un super méchant impitoyable, le premier ennemi hors-S. P. E. C. T. R. E. est machiavélique (Gert Fröbe est d'ailleurs terrible dans le costume de cette sorte de Göring assoiffé d'or qui s'auto-parodiera au côté de Pierre Richard plus tard), la partie de golf qui l'oppose à Bond est culte, mais on peut aussi compter sur des seconds rôles solides comme Oddjob l'homme de main coréen muet, excellent personnage avec son chapeau qui tue,  ou la pilote Pussy qui donne définitivement envie de reprendre l'avion au plus vite.

Dans le rayon habituel, un passage dans le labo de Q est toujours un régal de nawak et l'Aston Martin DB5 fait d'ailleurs sa première apparition. Les décors alpins sont magnifiques, la vision des USA est typiquement de cinéma : fast-food, enseignes, voitures... D'ailleurs la Floride n'est-elle pas ZE région pour Bond avec une si belle brochette de blondes fatales et des douzaines de bikinis au mètre-carré ? Bond vit d'ailleurs un des scénars les plus durs pour son petit cœur d'arti(ma)chaud ...) pour ce qui s'avère être le meilleur Bond de la série avec Connery, voire même jusqu'à la prise de poste du puissant Daniel Craig.

 

© GED Ω - 01/08 2014

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

carpenter fantastique horreur alice cooper film
post black metal france cd
wild karma rockabilly rock'n'roll garage vinyle
satan jokers hard rock cd français hantson