Chroniques BD
21
Sep
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Reprenons plus ou moins l’histoire de Block 109

(voir Block 109 de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat (Akiléos - 2010)) là où elle ne s’est jamais arrêtée : et si Hitler avait été assassiné le 22 mars 1941 et que le 14 juillet 1944 un traité avait uni la France et l’Union Soviétique au point que la première envoie des aviateurs à la seconde, l’escadrille Normandie ? En février 1945 sur le front de l’Est, Roland, Marcel et Bébert affrontent courageusement les ME 262 allemands avec leurs Yak 3 mais on leur promet une modification à réaction de leurs appareils. Dès que c’est fait, l’escadrille enchaîne les victoires. Jusqu’au 8 mai 1945 quand l’Allemagne nazie rase une bonne partie du monde avec l’arme nucléaire. Mais c’est surtout la mort du chef d’escadrille qui décident enfin les hommes à passer au-dessus de la stratégie et de la propagande toute-puissante, pour l’honneur, la plus grande des valeurs, en l'air comme sur terre.

A l’aide d’un dessin particulièrement dynamique, ce récit se lit en une fraction de seconde, et s’il ne suit pas à proprement parler le premier album qui était quasiment dans une veine polar fouillé, il évolue dans le même univers uchronique. On aime, en grand fan d’aviation, le dessin particulièrement soigné des appareils (les auteurs sortent même du tiroir Wunderwaffen les Focke-Wulf Ta 183 et mentionnent même les Arado !) et leur vol dans la bataille. « Dédié aux pilotes du Normandie-Niémen », Etoile rouge branchera forcément les amateurs d’aéronefs WWII et peut-être un peu moins ceux qui pensaient trouver une séquelle du gros bébé précédent.

56 pages en couleurs 
ISBN : 9782355740657

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

dallamano érotisme drame film sacher masoch
musique orientale psychédélique Israël cd
narbonne restaurant pizzeria aude