Chroniques romans
04
Oct
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[ Publié à l'origine dans C Le Mag #88]

L'influence du cinéma américain sur le reste du monde semble infinie... Une fois digérée la géniale trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola, le colonel de police Vikorn, également baron de la pègre thaïe à ses heures, décide de faire de l'inspecteur Sonchaï son « consigliere », comme Vito Corleone avec son fils adoptif irlandais Tom Hagen dans le roman de Mario PuzioSonchaï, un « moine manqué » d'après Vikorn, est habité par un esprit pour le moins torturé puisqu'à la fois policier intègre et proche des eaux troubles avec sa mère tenancière de bordel.

Dans ce volume, Sonchaï se retrouve entre les feux croisés de son supérieur Vikorn et le général d'armée Zinnan, son éternel rival sur le marché de la drogue, et risque bien cette fois d'y laisser sa peau à cause de l'arrivée inopinée d'un mystérieux intermédiaire tibétain, mi mage, mi trafiquant. Ajoutons à cela le meurtre d'un réalisateur vedette de Hollywood et la coupe est pleine, de quoi perdre là l'esprit et emmagasiner les mauvais points de karma !

Burdett signe avec ce cinquième roman un polar à la première personne extrêmement bien mené, mêlant avec humour bouddhisme, trafics internationaux et histoire de l'Asie du Sud-Est. Un style personnel et inspiré incitera sûrement les lecteurs à dénicher les autres tomes de la série - celui-ci est déjà donc le cinquième ! - chez le même éditeur et les dévorer à la même vitesse que pour celui-là.

« Farang », ne t'y trompe pas, on a affaire ici à du sérieux !

 

449 pages, 22 € 

ISBN : 9782258085244

 

© GED Ω - 04/10 2011

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

french doom dark metal cd