Une petite contribution ?

Chroniques concerts
20
Juil
2020

Si on peut d’abord se permettre une petite vanne,

avec un soleil pareil et un apéro serré la veille 1, on ne pourra pas accuser les skins présents, ni les autres d’ailleurs, de ne pas être red. Queuah ?! Qui a dit « raides » dans le fond ? Non mais sans blague !!

Mais reprenons, car le premier groupe n’est pas là pour se marrer, malgré un nom qui laissait présager un usage plus assidu du cubi frelaté que du solfège, les ANARCOOLIKS se révèlent assez doués pour propulser vers les feuilles encrassées (ah si la poussière s’y met !) un punk rock en français plein de revendications sociales et de refrains facilement mémorisables et mélodiques. Les structures sont classiques mais efficaces, on sent de légères touches oi!, voire HxC. Question logistique, les trois musiciens chantent et renforcent le côté massif des refrains typés tribunes, des textes avec de vrais sujets et une façon d'écrire pas négligeable, on essaiera d'en savoir plus, cette mise en bouche nous ayant enthousiasmé.

Malgré parfois de petites baisses de régime, le soleil sûrement, encore, HOW IT WORKS sort l'artillerie heavy et la fameuse serviette (pas touche on a dit !), le hardcore des biterrois fait son effet habituel, la rythmique énorme offre une autoroute sur laquelle la guitare joue au yo-yo entre bûcheronnage et ferronnerie d'art, le chant de sanglier touché mais pas coulé fait le lien avec un public friand de salade de phalanges, rien de nouveau sous le soleil (ou la comète, puisque boum, aïe, la nuit est tombée) mais un agréable moment pour les amateurs qui réclament à grands cris un rappel qu'ils n'auront jamais. Bien fait. C’est le maso qui dit au sado « Fais-moi mal », et le sado de répondre avec un sourire : « Non ».

DARJEELING OPIUM est a priori le groupe difficile à prendre en défaut avec un chanteur / performer si bouillant, un gratteux d'une finesse de tous les instants et d'une rythmique de costauds. Cette fusion empreinte de hardcore et de « néo » métal punkifié fait toujours la différence quand il s'agit de foutre le feu et de provoquer dans un creuset solide un alliage du son et des rythmes des années 90 (KORN, URBAN DANCE SQUAD, FAITH NO MORE, RHCP, CLAWFINGER…), les traficotages malins d'un RATM et la schizophrénie, pour ne pas dire la folie furieuse ultérieure d'un SLIPKNOT sans bien sûr le spectacle typiquement américain d'une fête foraine à la mords-moi-l’zeuil. De la musique en dur, vite, c’est pour manger tout de suite.

La redite, c’est vraiment chiant mais que voulez-vous, les choses ont comme la tendance de se reproduire (« bonjour c’est la Journée de la marmotte… ») et on n’y peut rien : TERROR SHARK a beau avoir un nouveau guitariste (qui a dit « encore » dans le fond ?! Ça devient une manie !), cela ne l’empêche pas de botter le moindre cul qui se présente à sa portée, les squales gonflables seront bien gardés tant que les messieurs nous serviront ce cocktail bourrin et jouissif de thrashcore et de proto-grind dont on a maintes et maintes fois parlé ici, une machine à remonter le temps pour y trouver ce qui faisait la gloire foutraque de l’humanité : faire du bien en faisant mal. Tu sais ce qu’il te reste à faire Johnny pas vrai ? Et les SHARKS, un disque vite !

Plus très spéciale Ged-y-casse à Mathieu à force, un merci surtout à « l’homme à la tondeuse », mais quand même, y en a des qui pourraient boucher les nids de poules, ça ne mange pas de grain. Hein Robert-les-bons-travaux ?

P. S. : plus de sodas à un moment de la soirée, la malédiction continue, la prochaine fois, je viens avec ma bouteille perso, ce sera une PREMIÈRE quand on se fait toujours une joie de claquer un peu de notre maigrissime pèze chez les frères. À l’année prochaine malgré tout amigos !

Galerie photos : https://www.nawakulture.fr/photos-concerts

Vidéos : https://www.youtube.com/c/GedDudumoshingcamdici/

1 voir Jobar'fest #3 soir 1 : ALL BORDERS KILL [Fra] + MORBIDA NOISE [Fra] + THE KRAKOUKAS [Fra] + BAD CASE [Fra] à Béziers, Les Jardins du Rebaut le 17/07/20. Sinon, afin de lire plein d’autres chroniques sur les groupes cités, clique juste sur leur nom en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

dvd van damme action arts martiaux