Une petite contribution ?

Documentaire
11
Mai
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

etat français assassinats histoire livre

Après avoir présenté les cas exceptionnels des ennemis publics N° 1 dans un livre précédent 1,

l’écrivain et ancien policier Patrick Caujolle s’attaque cette fois à des chapitres sombres de l'histoire de France, une sanglante « mosaïque » (comme le décrit l'avant-propos) de meurtres de femmes et d'hommes politiques haut placé(e)s, principalement lors du XXème siècle, un siècle qui verra se radicaliser l'affrontement d’idéologies viscéralement opposées.

Les anarchistes, très actifs à la charnière des XIXème et XXème siècles, et les bellicistes fascistes et nationalistes se taillent la part du lion dans l’élimination des symboles de leur détestation : les premiers auront la peau du président Sadi Carnot, les seconds celles de Jean Jaurès (1914), du président de la république Paul Doumer (1932), d’Alexandre Ier de Yougoslavie et du ministre des affaires étrangères français Louis Berthou (1934, avec de douloureux dommages collatéraux passés sous silence, la classe !), de Marx Dormoy (1941), de Maurice Sarraut, de Georges Mandel et Jean Zay (1944). Les résistants de la seconde guerre mondiale exécuteront l'amiral Darlan (1942, bien que cette affaire, on en reparlera, reste entourée d’épaisses zones d'ombre) et le milicien radiophonique Philippe Henriot (1944).

Des personnalités bien moins connues comme le préfet Barrème (1886), le député Syveton (1904), le ministre Jean Chiappe (1940, qui coule dans la Méditerranée avec l’as de l’aviation Guillaumet), le ministre Chevallier (1951) ou le ministre Fontanet (1980) sont aussi évoqués, et on peut régulièrement noter qu’un certain nombre de ces affaires restent non élucidées ou bizarrement éludées, car les politiques n'hésitent naturellement pas à se dévorer entre eux tout en effaçant soigneusement toute trace pouvant les compromettre, on pense par exemple à la galaxie mortelle autour du ministre giscardien Jean de Broglie (1976-1980), la retentissante affaire Robert Boulin (1979, à quand une déclassification des dossiers, si un jour elle est possible ?), l’assassinat de Yann Piat ou celui du préfet Érignac.

Nantis de titres parfois inspirés du cinéma, ces articles détaillés permettent de se replonger dans des affaires parfois complètement oubliées, l’auteur sait y faire pour y mettre du style, parfois de la compassion et du l’humour, on n’en regrette pas la lecture.

272 pages dont quelques illustrations en noir et blanc , 20,50 €

ISBN : 9782917875605

1 voir Ennemis publics N° 1 de Patrick Caujolle (Le Papillon Rouge Éditeur - 2013)

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

james bond 007 aventure espionnage
usa satanic death metal deicide cd