Une petite contribution ?

Documentaire
18
Déc
2007

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Un siècle après avoir échappé à la domination espagnole,

le Mexique connaît sa Révolution en 1910 alors que la dictature règne et que les intérêts étrangers et une oligarchie locale détiennent toutes les richesses, et le clergé de son côté s'en accommode très bien. A l'appel du président provisoire de la république Madero, le soulèvement a lieu ici et là, avec en première ligne Pancho Villa et Emiliano Zapata. Mais le départ du vieux général Porfirio Diaz et l'avènement de Madero qui s'ensuivent ne satisfont pas les paysans qui veulent plus de réformes et la restitution de leurs terres. Révolution, contre-révolution, coups d'états, exécutions, guerre civile, les troubles dureront réellement jusqu'au début des années 30. Taibo s'intéresse à l'évènement méconnu de la grève des locataires de 1922 dès 1983 et le réécrit, contre l'oubli, en 2006. Il fournit un énorme travail d'histoire qui aboutit à de nombreuses révélations. Alors que l’état des habitations ne fait que se détériorer, les loyers n’en finissent pas d'augmenter. Quand le mécontentement est à son comble, l'envoi des gendarmes et leur brutalité fait éclater la colère et l’action directe: c’est la grève : avec l’argent normalement versé en loyer, on tente de réhabiliter les immeubles plus vétustes les uns que les autres avec en fer de lance d’infatigables meneurs mais cette grève sera brisée par ses propres divisions et les récupérations, et aucun texte de loi ne viendra jamais protéger les locataires. Un David et Goliath méconnu qui mérite bien plus qu'un statut d'anecdote. 

78 pages, 6 €

ISBN: 9782918112075

© GED Ω - 18/02 2015

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac