Livres divers
06
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Thompson cite en avant-propos Kierkegaard qui était, on le voit, un véritable visionnaire sur ce coup-là :

« la grande presse est le pire des maux du monde moderne, et l'avenir ne pourra que confirmer cette évidence. Les journaux peuvent dénaturer sans vergogne la vérité, car ils peuvent s'adresser à un public de plus en plus vulgaire. Et à la fin, ils finiront par exciter la racaille échappant au contrôle des états et des gouvernements »... 

En attendant, après avoir écrit un article sur le plus célèbre club de motards du monde pour un journal, Thompson passe une année en compagnie des Angels, allant même jusqu'à s'acheter une Harley Davidson, et compose ce livre, le premier d'une série qualifiée de « gonzo », un journalisme de terrain à la forme parfois farfelue, la faute souvent au duo toxique drogue / alcool qui électrocute les pratiques anciennes d'une profession qui n'a pas grand chose à voir avec l’esprit rock'n'roll.

Dans cette étude, Thompson montre lui aussi le danger des grands médias stigmatisant les sous-cultures en falsifiant, en exagérant ou en minorant des informations qu'elle reçoit. Le sensationnalisme fait vendre du papier aux Etats - tous les plus grands journaux s'y jettent à corps perdu, (et s'ensuivent pour le coup des lois carrément anticonstitutionnelles) - mais essuie les boulets rouges de l'auteur qui tente, malgré les apparences souvent loufoques, de montrer le club sous un nouveau jour, et pas forcément plus positif ! L'écriture corrosive de Thompson n'épargne pas grand monde, parfois pas même lui, c'est goulûment que l'on prend l'acide de ses mots comme détonateur de plaisir.

Quitte à prendre la défense des Hell's pour des faits parfois sordides lié au viol ou encore au trafic de drogue, on se dit tout de même que le témoignage d'un homme qui a côtoyé le gang pendant plus d'un an a plus de valeur que les préjugés et autres stéréotypes véhiculés par la presse mainstream. Pourtant, « Sonny » Barger ne ratera pas Thompson dans son propre bouquin, la faute à une bonne dose de mégalo dans chaque camp, pensez donc : un journaliste ultra subjectif et un chef de gang sont obligés d'en faire des tonnes, sans oublier l'aide des substances diverses et variées n'occasionnant pas forcément une mémoire d'une fraîcheur incroyable...

La description de ces chevaliers montant « les engins qui réagissent à l'accélérateur comme un cheval lance des ruades sous le fouet, qui vont se cabrer et tracer quinze mètres sur la roue arrière, avalant le bitume dans une violente pétarade de leurs échappements chromés » est souvent hilarante mais n'empêche pas le respect pour les rares rebelles de l'époque du milieu des années 60, on trouve aussi sous-jacente une critique souvent sévère du rêve américain.

D’’ailleurs,comme dit le biker Gut au détour d'une page : « Mais où va l'Amérique, bordel ? »

On a depuis eu la réponse.

 

345 pages, 19,67 €

ISBN: 222109073X

 

© GED Ω - 04/03 2015

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

pain vin bourrin fanzine punk metal
punk rock france les sheriff cd
hunebelle eurospy OSS 117 hossein kerwin film