Une petite contribution ?

Livres divers
24
Nov
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

L’ourson Youk, en « ce plus beau matin du monde », ne sait pas qu'il va perdre sa mère, du miel de la vie au venin de la mort…

Péché de gourmandise ? En tout cas, chemin faisant, il découvre ensuite n'être pas tout à fait seul : l’immense Kaar est seul lui aussi mais voudrait bien le rester et continuer à arpenter la montagne tranquille ! Pour apprivoiser le géant mais surtout pour l'aider puisque blessé, l'ourson entreprend de le soigner, ce à quoi Kaar n'est pas insensible. Malgré son sale caractère, il apprend beaucoup au petit mais sa plus grande leçon, c'est à la rencontre des hommes chasseurs qu'il va l'apprendre.

Retranscrit sous forme de dialogue entre l'ourson et le reste de l'univers, où la poésie tient une grande place mais aussi un langage qui s'adresse aux plus jeunes, il est accompagné de superbes photos (de Marianne Rosenstiehl) de ces sublimes animaux qui, petits, enchantent la plupart des humains et grands les terrorisent. Conte à la fois écologiste et humaniste, L’Ours le livre est plutôt bien fichu (la rencontre de Youk avec l'amanite tue-mouche est toujours aussi drôle) même si rien ne vaudra jamais le film.

56 pages illustrées en couleur

ISBN : 2246407516

P. S. : au sujet du film, voir L’Ours de Jean-Jacques Annaud (avec Tchéky Karyo, Jack Wallace, André Lacombe et les ours Bart et Youk…) 1988

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac