Tu payes ton coup ?

Chroniques Blu-Ray
15
Avr
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : silver mochine

Scénar : Frankenstein a enfin réussi à greffer un cerveau à sa créature, et donc une certaine forme d'humanité, parole incluse ! Mais voilà qu’un bonhomme s'introduit dans un château et fait rentrer une étrange aveugle, en fait une vampire qui s'attaque au professeur pendant que son sbire tue son assistant. La créature servira au commanditaire de l’opération, le légendaire Cagliostro, à rabattre les plus belles femmes pour son nouveau maître, très friand de lits bien achalandés. Un inspecteur vient enquêter sur la mort de Frankenstein mais le professeur Seward s’y intéresse aussi puisqu’à son dernier souffle, son illustre collègue lui dit l'aboutissement de son œuvre. La fille de Frankenstein arrive à son tour et parvient à « rebrancher » son père afin de recueillir ces derniers mots, à la suite de quoi elle jure de le venger et de continuer son œuvre ! Cagliostro, gaffe à tes os !

 

Les Expériences érotiques de Frankenstein n'est pas le premier titre de Jess Franco à contenir Frankenstein, Dracula prisonnier de Frankenstein - tout un programme - le précéda. En parlant de titres, ce film en fut pourvu de deux en VF, le second étant La Malédiction de Frankenstein, encore un exemple du labyrinthe filmographique de Jess Franco ne serait-ce qu’en France. Doit-on rappeler que les acteurs de la bande sont là : les beeelles Carmen Yazalde et Anne Libert, Howard Vernon charismatique comme souvent, même en collier de barbe à la perso-grecque, le Jess lui-même en assistant hagard ou le costaud Luis Barboo, ainsi que les décors géniaux d’un énième château ? On notera aussi une bonne idée, parfois quasi-onirique, de mixer espace et temps un peu comme dans Une vierge chez les morts-vivants

Attaque à l'acide, électrocution, décapitation, flagellation, morsure, labo avec cervelles en bocaux et matos pseudo-scientifique, créature peinte comme une mobylette de l'espace affublée d’un masque tout pourri, tout est là ! Ah, et sinon, à part de régulières images de nudité, rien d’érotique là-dedans, en tout cas chez une personne normalement constituée même si on doit avouer avoir craqué sur cette aveugle magnifique aux plumes vertes, harpie au charme fou et tant pis pour les allergiques. Atchâââ !!! Avant de partir, on notera une nouvelle fois la qualité superbe de l’image mais aussi un quota de cris de chouette explosé dans ce film étrangement long pour un Franco (un tout petit peu moins de deux heures).

Bonus : diaporama, bandes-annonces de la collection Jess Franco 1, La Malédiction de Frankenstein (entretien avec Alain Petit qui livre aussi un fort intéressant portrait du producteur Robert de Nesle) et ni plus ni moins que le montage espagnol du film La maldicion de Frankenstein avec des scènes figurant Lina Romay dont le côté remplissage est franchement visible mais il fallait bien, après les découpages de la censure, parvenir à une durée raisonnable…

Infos / commande : https://www.artusfilms.com/jess-franco/les-experiences-erotiques-de-frankenstein-combo-bddvd-260.

1 pour en lire (beaucoup) plus sur Jess Franco, voir https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=Jess%20Franco&searchphrase=exact.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.