Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
19
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : comédie au vitriol

Scénar : « c’est les jeunes qui se suicident, pas les vieux, ils ont trop appris à vivre. » Ce n’est pourtant pas l’avis du vieil oncle Eusèbe qui se pend. Celui-ci a élevé Horace Tumelat, un vrai connard mais en même le puissant président du Parti R. A. S. Georgette Réglisson trouve le corps, Tumelat se déplace fissa pour mettre la main sur une lettre qui a disparu et ce quelqu’un qui l’a chipée peut très bien divulguer le passé collabo de Tumelat et foutre en l’air sa carrière, ouille… En fouillant la baraque, il trouve aussi Jean-Marie, un maître-chanteur séquestré depuis dix-huit ans ! Et voilà qu’il rencontre aussi la fille Réglisson qui lui fait tourner la tête ! N’y aura-t-il donc personne pour remettre les choses dans leur bon ordre ?!

« - À partir de maintenant, je deviens votre conscience monsieur le président.
- Hé ben elle est pas gironde ma conscience… »

Allez hop, on ne fait pas dans le détail avec cette délicieuse collaboration entre les titans Jean-Pierre Mocky et Frédéric Dard pour l’adaptation et les dialogues du roman du dernier : fouille-merde sans scrupules, paparazzi à la manque, politiques pourris ou au passé peu reluisant (François, si tu nous lis de là-haut !), commères, profiteurs de services, flics à la masse, tous prennent le même chemin vers la benne à ordures de l’humanité, y en a pas un pour rattraper l’autre dans cette série très noire malgré de réguliers éclats de rire, les personnages ne manquent pas de sel, les dialogues non plus et les numéros d’acteurs sont légion, pensez donc avec un casting pareil !

Jacqueline Maillan (qui a dû vivre un casting éprouvant, ainsi que « ses » chats !), Andréa Ferréol, Dominique Lavanant (la fanatique de service !), Emmanuelle Riva, Victor Lanoux, Jacques Dutronc, Michel Galabru, Jean-François Stévenin (avec des tifs !), Jean-Luc Bideau, Cavanna (le seul, l’unique !), et bien sûr la clique des habitués : Jacques Dufilho, Henri Poirier, Christian Chauvaud, Gérard Hoffman, Dominique Zardi ou encore Antoine Mayor en…organiste ! Profitons-en pour noter que la musique sinistre est fort réussie.

Bonus : extrait correspondant de Mocky story, interview de Bideau, Ferréol et Stévenin, bande-annonce par Mocky et Dard en Sherlock, teaser, galerie photos / presse…

P. S. : n'oubliez pas de cliquer sur le nom en rouge du réalisateur, cela vous permettra d’aller lire des dizaines d’articles au sujet de Mocky.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.