Chroniques DVD
01
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : gory-golo


Scénar : Alex quitte son colocataire lourdingue et trouve un appartement. Un bonheur n’arrivant pas seul, il tombe même sur une voisine à la température corporelle significative et dont le look et celui de ses amis rappelle les grandes heures de MÖTLEY CRÜE et TWISTED SISTER. Ces drôles de gens s’adonnent à de bruyantes activités nocturnes, ponctuées parfois par des cris horribles. En fait, l’esprit d’un gourou, Zachary, possède la baraque et cherche un véhicule corporel… Au cours d'une soirée, chacun sait, certains plus que d’autres, qu’il ne faut pas accepter la bouteille d’inconnus chelous, Alex va l’apprendre à ses dépens !

« Ils ont conquis tout ce que la vie avait à offrir. Ils se sont mis en tête de conquérir la mort », voilà du postulat qui démonte ! Mais que dire du slogan « Le film qui va vous faire gerber » ? Mensoooonge ! Par contre, comme son nom l’indique, c’est du gluant ! Tout est aussi prétexte à une valse de barbaque pourrie (mais comment tourne-t-on avec un tel tas d’immondices sur la peau ?) dans ce film lent et dépourvu d’action pendant une bonne heure avant la boucherie. On suppose un micro-budget : peu de personnages, pas de subtilités scénaristiques et des effets assez primaires mais du coup plutôt efficaces comme ce passage en noir et blanc bien marrant.

Au niveau des acteurs, le jeu n’est pas forcément toujours de haut vol, ce qui n’empêche pas de se marrer et de taper du panard sur la musique déglinguée à la H. G. Lewis 1, du genre un rockab’ synthétique et minimaliste exécuté au moyen d’un clavier tout pourri que l’on imagine volé dans une maison hantée de fête foraine desaffectée ? Avec un peu d’imagination, on imagine une version jobarde de Driller killer qu’on aurait tournée avec l’équipe des grandioses Re-Animator et Street trash. Les Eighties dans toute leur splendeur, dont la typo et la pochette tape-à-l’œil expliquent tout. 1000 copies fabriquées.

Bonus : galerie photo, trailer, making-of (7’) surtout sur les effets spéciaux et bandes-annonces des ragoûtants film de chez Uncut, producteur culte dans le rayon boucherie-charcuterie.

https://www.youtube.com/watch?v=S695NzCN5pU 

1 agad' on a ça en magasin : Hershell Gordon Lewis [Usa] The Eye-popping sounds of Hershell Gordon Lewis (Birdman Recs) 2002 et tant qu'à être Blood feast de Hershell Gordon Lewis (avec William Kerwin, Mal Arnold...) 1963 et 2000 Maniacs de Hershell Gordon Lewis (avec Connie Mason, William Kerwin...) 1964

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

disinter chicago death metal cd