Une petite contribution ?

Chroniques DVD
07
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : (grand) western all’italiana

Scénar : « ça fait des années qu'on n’a pas entendu tirer un coup de feu dans les rues de Clifton », mais le vent apporte la violence quand se pointe soudain un certain Talby qui prend sous son aile Scott, l’éboueur orphelin et méprisé qui ne fait pour le moment joujou qu’avec d’innocents flingues en bois. Tout en se demandant qui il est et ce qu'il veut, Scott suit Talby quand il part et si, sur le chemin initiatique, Scott prend un grand nombre de tannées, il prend aussi des notes : « Première chose : ne demande jamais rien à personne […], seconde leçon : ne jamais faire confiance à personne […], troisième leçon : ne jamais se placer entre la cible et le tireur », etc. Et L’élève se révèle bientôt digne de son mentor… Ils reviennent ensuite à Clifton faire craquer le vernis sous lequel se cache une belle bande de raclures, anciens membres d'une bande responsable du vol d’une énorme somme.

 

Ce second film de Tonino Valerii 1 (nous n’avons jamais pu voir le premier, Per il gusto di uccidere, si quelqu’un a une piste, on prend !) est un très grand western à l’italienne, Giuliano Gemma (un acteur définitivement très doué qui sait autant jouer la pureté que la sauvagerie) et Lee Van Cleef forment ici un tandem réjouissant et évoluent forcément dans une jungle de sales tronches sans scrupules, seule la très belle Betty apporte un peu de lumière à ce bien sombre tableau… Ajoutons aussi aux points positifs un générique animé à la musique énergique signée Riz Ortolani.

Le scénario se montre comme toujours inventif dans la torture, et traîner un type avec un cheval fait passer le temps mais notez bien qu’il ne faut pas être allergique à la pousque hein ? En tout cas, on peut applaudir ce véritable duel de samouraïs à cheval inoubliable et un film qui, sans vraiment se démarquer de la déferlante italienne des années 60, démontre les très grandes qualités de toute l’équipe (réalisateur, acteurs principaux et compositeur en tête) sans aucun effort. La classe intégrale.

1 voir aussi Folie meurtrière de Tonino Valerii (avec George Hilton, William Berger...) 1971 et Mon nom est Personne de Tonino Valerii (avec Henry Fonda, Terence Hill…) 1973.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

james bond 007 aventure espionnage
morsüre french speed thrash metal CD
blues rock psychédélique usa cd