Chroniques DVD
09
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : guerre Bis

Scénar : en 1942, les blindés allemands mettent les jetons à l’armée anglaise d'Afrique du Nord car la possibilité de se ravitailler ou de se replier risqueraient de leur être coupées : décision est donc prise de miner un maximum du territoire. Mais un jour, le QG est attaqué et écrasé par une colonne de blindés. Une équipe de poseurs de mines en réchappe, ils décident de rejoindre le gros de la troupe mais sont aussi poursuivis par le capitaine allemand Curd Heinz. Celui-ci perd son équipage et son véhicule, anglais isolés et allemand à pieds se retrouvent obligés de collaborer avant de finalement régler leurs comptes…

Chouette, une coproduction italo-française tournée en Lybie avec un joli bataillon habituel dans le genre : outre le réalisateur sarde Mino Loy, connu surtout pour ses nombreux documentaires, on remarque un scénario de l’inévitable Ernesto Gastaldi, une musique de Bruno Nicolai et, côté acteurs, les grands Robert Hossein (l’allemand acharné presque sadique de service), Georges Hilton (l’officier anglais un poil rigide), Frank Wolff (l’indécrottable cynique), Robert Dalban (avec une apostrophe séparant le D du reste et dont la voix n’est même pas doublée par sa propre voix alors qu'il joue en français !) entre autres, pas mal, non ?

Entre Un taxi pour Tobrouk et les films de commando mais aussi Lifeboat d’Alfred Hitchcock, Sept hommes pour Tobrouk se caractérise par un sacré défilé de chars pour un tout petit film comme celui-là et aussi par une ambiance très western, sûrement d’abord à cause du désert, mais surtout pour les puissantes trompettes de la bande originale. Si de nombreux flashbacks dévoilant des détails des vies antérieures des personnages viennent couper l'action pure, le film est globalement bien foutu en essayant de montrer un peu comme tous les autres l'absurdité de la guerre et celle aussi du destin, de quelque côté que ce soit.

Les mots-clés :

Vous aimerez sûrement...

Quelques chroniques en vrac

fightorpeacemotte punk rock alternatif français article
oss 117 eurospy hunelle matthews film
blasphemy canada black death metal cd