Chroniques DVD
01
Jan
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

feuillade fandor fantômas juve film muet

Genre : Fantômas, première !

Scénar : à Paris en pleine nuit au Royal Palace Hôtel une voiture arrive, la princesse Sonia Danilov est annoncée, elle récupère au passage à la réception la coquette somme de 120.000 francs. Dans sa chambre, un individu barbu planqué derrière les rideaux s'empresse d'aller fouiller le secrétaire où elle vient de déposer ses bijoux et l’argent. Le temps qu'elle le remarque, il se présente sous le nom de…personne puisqu'il lui tend une carte blanche, lui fait comprendre qu'elle ne devrait pas faire plus de bruit que nécessaire et s’enfuit avec le butin. Sur la carte apparaît ensuite le nom sinistre de Fantômas ! Celui-ci neutralise aussi le groom et enferme tout le monde dans l'hôtel avant de partir en ricanant. L’inspecteur Juve de la Sûreté vient recueillir la déposition de la duchesse mais la journée ne sera pas de tout repos puisqu’on lui annonce la disparition du richissime Lord Beltham

À l'ombre de la guillotine n'est que la première aventure d'un héros que l'on verra souvent au cinéma mais les bases sont déjà ici posées pour l’adaptation sur écran du super-vilain anarcho-individualiste créé par Marcel Allain et Pierre Souvestre. Fantômas, un homme venu du Transvaal sous le nom de Gurn pour s’imposer comme l’empereur du crime à Paris, comme s’il n’apparaissait que pour botter le train à tous ces détectives alors en vue (Nick Carter né en 1886, Sherlock Holmes en 1887, Rouletabille en 1907…) et même les bandits (Rocambole né en 1857, Arsène Lupin en 1905). En tout cas, l’énorme succès de sa publication est une surprise pour les auteurs, et ainsi ira-t-il des films à commencer par ceux de l’ héraultais Louis Feuillade qui en dirigera pas moins de cinq avant bien d’autres réalisateurs quitte à dénaturer peu à peu la teneur du récit.

L’introduction, forcément silencieuse, montre déjà à ceux qui ne connaîtraient peut-être pas le bandit malgré les feuilletons à succès narrant ses aventures depuis 1910, la spécialité de Fantômas pour disparaître après ses forfaits : « monsieur Navarre », comme l'acteur y est nommé, paraît ainsi grimé sous plusieurs déguisements. Mais il n’est pas question de carnaval ici, Fantômas est un personnage d'une intelligence machiavélique et sans aucun scrupule qui n'hésite pas à sacrifier des vies pour sauver la sienne, il ne recule devant rien pour s’enrichir et bien que l'inspecteur Juve soit moins bête qu'il n'y paraît, son amitié avec le journaliste Fandor, qui collabore régulièrement aux enquêtes du commissaire, est quand même bien pratique pour empêcher tout risque d’être la risée de la population, le bandit se révélant, dès sa première aventure filmée, du genre insaisissable.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

punk rock france les sheriff vinyle
folk rock occitan français cd
garage punk rock france cd