Une petite contribution ?

Chroniques romans
22
Aoû
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag N° 118]

 

D’emblée, ce qui faisait de Welsh un individu totalement à part avec le « cycle » Trainspotting / Porno n’est plus apparent ici. Son langage unique et virtuose s’est quelque peu normalisé pour un récit qui, bye bye l’Écosse, est transposé à Miami. Mais un flic qui arbore des t-shirts MOTÖRHEAD ou RAMONES ne peut réellement être un mauvais personnage… Par contre il a morflé, et fort : la petite fille violée et tuée par un pédophile lors de sa dernière enquête le poursuit à travers une culpabilité malsaine, s’ensuivent soif d’alcool et excès de drogue, et même que sa future femme se voit en charge de l’aider et de gérer plus ou moins une vie que Ray Lennox, c’est son nom, craint de voir devenir « un récit contraint qui se déroule sans cahots jusqu’à la mort », une infâme routine incluant le fameux mariage imminent et l’effroi perpétuel qui le brise à chaque pas malgré ses efforts de couper les ponts avec l’auto-destruction. Sa rencontre inattendue en Floride avec une nouvelle petite fille victime d’innommables bourreaux relance la machine, Ray, dont le passé se révèle au fil du roman, est en colère et gare à celui qui se mettra au travers de sa route. Welsh arrive toujours à présenter une galerie de personnages profondément creusés, et des épisodes passés et présents placés en parallèle naît un suspense qui fait tourner les pages de plus en plus vite jusqu’au dénouement plutôt classique mais bien mené. On voit bien un film tiré de ce bouquin aux descriptions précises, mais si c’est comme pour Porno qui promettait un truc GENIAL, on n’a pas fini d’attendre. Wait and see !        

 

476 pages, 22€

ISBN: 9782846267946

 

© GED Ω - 22/08 2014

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac