Chroniques DVD
04
Fév
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : honneur, sabres et sociologie

Scénar : dans le Japon du XVIème siècle, quarante bandits vont incessamment sous peu attaquer un village pour voler les récoltes des paysans. Pour une fois ils décident de ne pas se laisser faire et réunissent une équipe de sept samouraïs pour protéger le village. Les guerriers défendront le village avec pour seul paiement leurs repas, leur chef Kambei n’étant motivé que par l’honneur de se battre pour une telle cause.

Juste après le très beau Vivre, Akira Kurosawa enchaîne avec un des plus grands monuments du cinéma mondial dans une copie restaurée et en version intégrale (presque 200 minutes !!!), une sévère taloche dans la tranche pour tous les apprentis cinéastes qui suivront, en particulier les américains du western dont John Sturges qui en 1960 produira un remake de ce film (les fameux Sept mercenaires avec Yul "Boule de rampe" Brynner).

Tout est là également pour une étude sociologique du Japon post-médiéval, les statuts de bandits, paysans ou samouraïs étant souvent mis en lumière avec subtilité (pensons là au monologue de Kikuchiyo, samouraï fils de paysan, victime de colères schizoïdes émouvantes et drôles) : initiatique, historique et critique, le scénario est une perle à tiroirs qu’on ne se lasse pas de découvrir et redécouvrir.

Un des dix films à voir avant de crever de la grippe B (2011 ?), un film précieux que l’on devrait montrer dans les écoles au lieu des bouses souvent projetées dans le noir au C. D. I. qui occasionnent bâillements et / ou petite pelle à la voisine consentante. Ah les années collège... Divergé-je ? Assurément.

Courez louer / voler ce DVD qui comprend sur la deuxième rondelle un long documentaire sur l’œuvre de Kurosawa (presque deux heures), tout ça dans un coffret digipakifiant top classe.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

disabled death metal france cd
inepsys metal progressif france cd
restaurant orb cessenon gastronomie occitanie
french garage punk rock vinyle
fabrice caro fabcaro roman humour amour
aldrich marvin bronson savalas guerre film