Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
20
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : Magnum forza

Scénar : ces « marseillais » qui montent des tripots clandestins, ces braqueurs en tous genres qui multiplient les attaques, ces jeunes qui ne respectent rien et s'attaquent même à femmes et enfants, mais bordel où va-t-on ma p’tit’ dame ?! D’autant que la justice semble trouver un malin plaisir à relâcher toutes les proies de l’expéditif commissaire Tanzi. Celui-ci se demande pourquoi ne pas créer une brigade spéciale musclée qu’il incarnerait à lui seul ; même si sa copine juge ne voit pas les choses sous le même angle. De toute façon, la hiérarchie excédée le mute brusquement à la paperasse ! De quoi énerver encore plus Tanzi ? Sa copine est enlevée et menacée de mort. Maintenant c’est sûr, ça va taper dans le tas.

Allez hop, Umberto Lenzi 1 nous fait son Inspecteur Harry (avec un soupçon de Bullit) avec ce personnage de flic énervé par le code pénal qui permet aux méchant de toujours s’en tirer, un mec pas hyper à cheval sur le règlement : il n’hésite pas à cogner ses « clients » sans faire semblant, quitte à s'approcher des tortures gestapistes. Le polar italien se montre très réactionnaire là mais malgré le discours limite, Brigade spéciale se révèle être un bon petit film défouloir dans l’esprit de son époque violente des années de plomb, rythmé par une bande originale très polar américain signée Franco Micalizzi.

Maurizio Merli (Rome violente, Opération casseur, Le cynique, l'infâme, le violent, Mannaja, l'homme à la hache…) est à donf dans son personnage et Tomás Milián 2 est au sommet de son art barje en jouant cette fois un boucher bossu (il découpe d'ailleurs lui-même la viande semble-t-il, quel acteur non ?). Avec eux on trouve un casting de femmes toujours réussi (Alessandra Cardini, Gabriella Lepori…). Arthur Kennedy (Barabbas, Lawrence d'Arabie, Anzio, Le Massacre des morts vivants…)et Ivan Rassimov (La Planète des vampires, L'Etrange vice de Mme Wardh, Toutes les couleurs du vice, Le Dernier monde cannibale, La Secte des cannibales…)sont aussi présents. Même si Lenzi n’hésite pas à s’auto-plagier (réutiliser une poursuite de son propre film - La Rançon de la peur - c’est pas beau Umberto !!!) et si les acteurs ne sont pas forcément tous formidables, on a encore droit à une belle bande de salopards et une belle galerie de sales trognes qui évoluent dans un climat brutal heureusement tempéré par un homme qui tombe toujours à pic. Ouf ? Z'êtes sûrs ?

Bonus : fiche technique, filmographies, galerie de (trois) photos et portrait de Dardano Sacchetti (25’), scénariste multi-services, citons en vrac Le Chat à neuf queues, La Baie sanglante, L’Exécuteur vous salue bien, L'Emmurée vivante, L'Enfer des zombies, Frayeurs, L'Au-delàAmityville II et tant d’autres !  

1 au rayon Lenzi vous trouverez sur ce site Kriminal, Les Chiens verts du désert, Pistolets pour un massacre, La Légion des damnés, Le Tueur à l'orchidée, Cannibalis - Au pays de l'exorcisme, Bracelets de sang, La Rançon de la peur, Le Clan des pourris, Échec au gang, La Secte des cannibales.

2 le dossier Milián est aussi chargé, veuillez par exemple consulter : ColoradoLe Dernier face à face, Tire encore si tu peuxSaludos, hombre, Béatrice Cenci, Les Quatre de l'Apocalypse etc.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.